Art Espace Chevrière

Lorsqu’au printemps 2014 le sculpteur Bruno Barbieri a découvert le site web de notre ami commun Yannick Chirat, il m’a demandé si je pouvais en créer un similaire pour la galerie Art Espace Chevrière qu’ils étaient en train de construire et aménager. Mes photos ne l’avaient pas non plus laissé insensible, et ce travail était pour moi une belle opportunité d’exposer parmi leurs sculptures mes tirages dans un espace d’exposition magnifique.

galerie-d-art

Création du site web Art Espace Chevrière

J’ai choisi de faire un site le plus simple possible, avec un design aéré qui évoque justement une galerie d’art. Une page d’accueil avec une photo et deux lignes de présentation, une page présentant les artistes exposants, une page d’actualités intégrant un blog pour présenter les nouveautés mais aussi le travail de chaque artiste, et enfin une page avec les coordonnées du lieu et les horaires d’ouverture.

J’ai profité de mes nombreuses heures de travail sur place (aussi bien pour travailler à l’aménagement des lieux que pour fabriquer des cadres pour mes tirages) pour faire des photos de la galerie Art Espace Chevrière, mais aussi de mes deux compères pendant leur travail de sculpteur. Toutes ces photos devaient servir à illustrer les pages du site et à alimenter le blog.

Il ne m’aura fallu que quelques heures pour finaliser la première version du site, le design ayant été accepté par Bruno et Yannick.

Galerie Art Espace Chevrière

Révisions du site web

Une première modification du site web de la galerie fut nécessaire au printemps 2015, suite aux nouvelles directives de référencement de Google : tout site se devait d’être utilisable sur smartphone pour garder un référencement correct. Il m’aura fallu un peu de travail pour comprendre le codage d’un site « responsive design », mais après quelques heures de tâtonnements et d’interrogations, le site web de Art Espace Chevrière (et dans la foulée celui de Yannick Chirat et le mien) fut modifié en conséquence pour devenir compatible smartphone.

Enseigne ChevrièreAu début de l’été, une belle enseigne créée par Yannick fit son apparition au bord de la route d’accès à la galerie. Cette belle enseigne d’acier devint immédiatement le nouveau logo du site web.

Visitez le site de Art Espace Chevrière : www.art-espace-chevriere.com

Yannick Chirat, sculpteur

En plus d’être un excellent ami et collègue Accompagnateur en Montagne, Yannick Chirat est aussi un sculpteur talentueux. Son travail de la pierre et du bronze est fin et délicat, les formes qu’il sculpte sont douces et retiennent le regard. Ça a donc été un réel plaisir lorsqu’il m’a demandé de photographier ses dernières œuvres et de réaliser un site web pour la promotion de son travail d’artiste sculpteur, il souhaitait un site simple et fonctionnel comme le mien.

Un shooting en lumière naturelle

A l’époque (septembre 2013) je ne disposais de quoi travailler qu’avec un seul flash déporté, nous avons donc fait le choix d’un shooting photo en lumière naturelle avec éclairage additionnel. Les paysages de Tarentaise faisant un fond tout-à-fait acceptable, il ne nous restait plus qu’à attendre une fin d’après-midi pour avoir une lumière douce.

Deuxième shooting, studio improvisé

Un mois plus tard, nous avons fait le choix de prises de vues en studio sur fond noir pour une deuxième série sur son travail de sculpteur. N’ayant toujours qu’un seul éclairage déporté, il a fallu improviser et ruser pour équilibrer la lumière et faire ressortir certaines œuvres un peu sombres sur le fond noir. Finalement, le résultat a dépassé nos espérances ! Il y a des jours où l’on ne regrette pas d’avoir passé du temps à étudier les bases de la photo « strobist ».

Un site web pour notre sculpteur

La réalisation du site n’a pas été très difficile : la structure étant à peu près la même que pour mon propre site, le codage n’en était que plus facile. Pour la présentation de ses œuvres, j’ai opté pour une galerie Piwigo car j’en étais très satisfait pour mon propre site et j’en maitrisais déjà le fonctionnement. Notre principale crainte concernait finalement le référencement :  le but étant d’être sur la première page des résultats de recherche sur la requête sculpteur savoie. A priori, je m’en suis bien sorti…

Site web Yannick Chirat sculpteur
Une troisième séance dans de meilleures conditions

Un an après la réalisation du site Yannick avait terminé de nouvelles sculptures, nous avons donc refait une séance studio. Cette fois les conditions de prise de vue furent bien meilleures, m’étant équipé d’un deuxième éclairage déporté.

Visitez le site de notre ami sculpteur : www.yannickchirat-sculpteur.com

Stage photo en Oisans face à la Reine Meije

Avec mon collègue Marc Chevallay nous avions programmé un stage photo « facile » en Haute Maurienne Vanoise pour ce mois de septembre 2014. Nous avons choisi de déplacer ce stage photo en Oisans, n’ayant qu’un seul stagiaire inscrit et qui était ouvert à toute proposition. C’était l’opportunité d’en faire aussi une sorte de stage « d’exploration ».

Stage photo montagne

Pourquoi ce stage photo en Oisans ?

Tous deux amoureux des montagnes, et pas seulement de celles qui nous entourent, nous avions envie depuis un moment faire une sortie photo face à la Meije pour repérer les lieux et proposer un jour un stage photo en Oisans. L’occasion était donc trop belle de combiner à la fois le repérage dans un coin dont nous connaissions déjà le potentiel, et un stage photo original avec un stagiaire prêt à nous suivre.

Nous avons donc choisi d’aller passer la nuit au refuge du Goléon, face à la Meije. La présence du lac du Goléon, avec d’un côté la Meije et de l’autre l’envers des Aiguilles d’Arve, devait nous assurer quelques belles prises même avec une météo mitigée. Sans compter que, d’après les renseignements de Marc, quelques vautours étaient signalés dans le secteur.

Récit de stage

Nous sommes arrivés à la Grave en début d’après-midi après avoir récupéré notre stagiaire en gare de Grenoble, covoiturage oblige pour minimiser l’emprunte écologique de ce stage photo en Oisans.

La marche jusqu’au refuge du Goléon n’est pas longue mais il y a un peu de dénivelée malgré tout, nous y sommes arrivés juste à temps pour un rafraichissement avant de repartir, délestés de nos sacs, explorer les abords du lac. L’occasion surtout d’évaluer correctement le niveau technique de notre stagiaire et lui prodiguer les bons conseils en prévision d’un coucher de soleil qui s’annonçait intéressant.

Intéressant, il l’a été ! Un plafond nuageux dense, mais qui a laissé filtrer les derniers rayons du soleil, juste au raz des sommets de l’Oisans qui nous faisaient face, une lumière comme on aime en avoir ! La soirée s’est poursuivie tard sous les étoiles, en compagnie du gardien lui aussi amateur de photos, de voie lactée et de génépi.

Le lendemain matin le réveil n’a pas été facile, les nuages nous ayant fait hésiter… un peu trop pour vraiment profiter des premières lueurs du jour. Malgré tout la moisson d’images de ce stage photo en Oisans n’a pas été mauvaise du tout, et nous avons encore pu largement profiter de la matinée dans ce vallon du Goléon.

Exposition Monochrome (s)

L’exposition Monochrome (s) a eu lieu du 15 janvier au 28 mars 2014 à la Maison des Arts des Versants d’Aime avec l’appui du photographe Janjak Statkus.

Le Canton d’Aime vu par ses habitantsExposition Monochrome (s)

L’idée était de proposer aux habitants du Canton des Versants d’Aime, qu’ils soient photographes amateurs, professionnels ou néophytes, de photographier leur territoire en noir et blanc à la façon des photographes humanistes.
Le principe était de saisir en photo tout au long de l’année 2013 des tranches de vie du canton d’Aime afin d’en restituer le quotidien. Les meilleures photos ont été tirées en noir et blanc et exposées à la Maison des Arts lors de l’exposition Monochrome (s). Tous les participants ont vu leurs œuvres valorisées dans les projections qui accompagnaient l’exposition.
www.monochromes.fr

Revue de presse de l’Exposition Monochrome (s)

L’exposition a eu une belle visibilité dans les quotidiens et hebdomadaires locaux et régionaux tels que Le Dauphiné Libéré, La Savoie et Tarentaise Hebdo. La journaliste du Dauphiné Libéré a par la suite recontacté chacun des photographes exposants pour un article les présentant individuellement. Un reportage de France 3 Alpes a aussi été tourné avec plusieurs d’entre nous, replaçant certaines de nos photos dans le contexte de leur prise de vue avec explications de l’auteur.

Six de mes photos ont été retenues pour l’exposition, elles ont été tirées en format 60x90cm par l’atelier Artisan d’image(s) à Aime (73). Ces photos ont toutes été prises dans le but de participer à l’exposition Monochrome (s), d’où un style assez éloigné de mon travail photographique habituel. Suite à l’exposition, elles ont été exposées dans des commerces, restaurants et bibliothèques du canton. Trois d’entre elles seront offertes aux personnes ou organismes concernés (« Boucherie Arnoult », « Marché de Noël » et « Intervention nocturne », les autres vont rejoindre la galerie Art Espace Chevrière où plusieurs de mes tirages d’art sont déjà exposés.